Tailler une pipe c’est tout ce que je sais faire

Je sais rien faire de mes 10 dix doigts que de tailler une pipe

Un peu comme une jeune reine de la fellation

La fellation, c’est mon truc, ma passion, mon hobby, ma raison de vivre. Je vis un peu comme une droguée, mais mon produit stupéfiant est d’une si grande douceur. En clair il faut que je suce régulièrement, au moins une fois par jour, si ce n’est plus. Bien sûr, je n’avale pas à chaque fois. Je ne fais pas non plus gicler systématiquement, mais au moins il faut que je sente la douceur et le volume d’une queue dans ma bouche.

A limite je me contente d’une bonne pipe, ça suffit à mon bonheur, pas besoin de baiser !
T’as qu’à voir, j’ai sucé ma première bite (une révélation) à l’âge de 16 ans, je me suis faite déflorer à 19 ans, quand à mon trou du cul, il a vu le loup le jour de mes 25 ans.
 Maintenant je me fais un devoir d’enseigner la pratique de la pipe à mes copines, mes frangines, mes cousines et même à mère a qui je me suis permise quelques conseils quand j’ai constaté qu’elle était incapable de faire une flûte digne de ce nom à mon vieux.

Jeune experte en pipe et pompier

Le seul truc qui me chagrine, c’est que j’ai du mal a gérer mon couple, et je comprends mon mec : quel homme accepterait de se faire sucer 3 ou 4 fois par jour. Pour vivre pleinement ma passion je suis obligée de trouver d’autres bites et ça le rend un peu jaloux parfois, mais on s’est mis d’accord que sucer c’est pas tromper.

Bon je finis ce post pro-fellation (mon voisin m’attend) par une photo prise un après-midi de juin : je donne un cours de fellation à deux de mes cousines en utilisant la bite pas trop grosse de mon voisin.

Clique ici pour te faire faire un pompier

Tailler une pipe c'est ce que je fais de mieux

Cherche toi aussi une bonne meuf :

Laissez un commentaire (Les n° de téléphone ne sont pas autorisés)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.